Accès réservé
Bienvenue sur le site du RCC
Prochains matchs - RSS
Foncine - RC CHAUX DU DOMBIEF* le 30 Avril 2017 à 15h00 en Championnat (Stade Municipal)

RC CHAUX DU DOMBIEF* - Andelot OC 2 le 7 Mai 2017 à 15h00 en Championnat (Stade Municipal)

Derniers matchs - RSS
RC CHAUX DU DOMBIEF* - La Joux 2 : 3-1 le 23 Avril 2017 en Championnat (Lire le résumé)

RC CHAUX DU DOMBIEF* - Saint Laurent : 4-0 le 15 Avril 2017 en Coupe du Conseil Général (Lire le résumé)

Les news - RSS
14/08/2016 : Match amical

Ce samedi, Le RCC c'est imposé 5-1 sur sa pelouse face à Lons Asptt grace à des réalisations de Cahuet, Guygrnad X2, Conclois et Karcher

 

 


Voir toutes les news
L'anecdote du moment
La finale de la coupe du monde 1966 (gagnée par l'Angleterre) fut marquée par ce qui pourrait être le but le plus contesté de l'histoire du football. Le 30 juillet 1966 s'affrontent les équipes anglaise et allemande. Menés au score, après un quart d'heure à peine, les Anglais égalisent par Geoffrey Hurst, et prennent l'avantage après 78 minutes. Mais, dans les ultimes minutes, Wolfgang Weber reprend un coup franc et égalise à 2-2, envoyant ainsi les deux équipes aux prolongations.
C'est à la 101e que vient la décision. Geoff Hurst, à nouveau, se retrouve dans la surface de réparation et tire. La balle touche la latte, encore carrée à l'époque, retombe (presque ?) sur la ligne, ressort du but et est dégagée par un défenseur allemand. La question est : y a-t-il but ? D'après le règlement, la balle doit avoir franchi entièrement la ligne pour qu'il soit accordé. L'arbitre de la finale, Gottfried Dienst, n'est pas sûr et consulte son juge de touche, M. Bakhraamov. Celui-ci indique que la balle a franchi la ligne et le but est accordé, malgré les protestations allemandes.
Les images de la télévision n'ont pas permis de définir si le troisième but anglais était effectivement valable. Depuis quelques années, plusieurs analyses des images par ordinateur ont été réalisées. Les résultats divergent, mais il est intéressant de noter que l'analyse anglaise montre que la balle n'aurait pas franchi la ligne !